Catégories
Uncategorized

Construction d’une maison individuelle : les étapes une par une

Si vous souhaitez construire une maison individuelle, vous aurez besoin de conseils judicieux pour procéder par étape. La construction d’une maison neuve est une procédure longue et complexe. Il convient de mener une étude au préalable. Ce grand projet n’est pas similaire à l’achat d’une maison dans l’ancien. Cette opération est plus rapide, et il suffit d’attendre quelques mois après la signature du compromis de vente pour la réalisation de la signature de l’acte de vente. Vous pourrez ensuite aménager dans votre nouvelle demeure et devenir le propriétaire légal du bien immobilier.

Bien définir votre projet

Elle se fait en plusieurs étapes :

La localisation de votre terrain

La définition des besoins est nécessaire avant de vous lancer dans une construction de maison individuelle. Si vous n’avez pas encore de terrain sur lequel construire votre maison, ou que vous en avez-un mais pas de maison, il est recommandé de faire le bon choix. Il est nécessaire d’avoir une idée claire sur le cadre de vie que vous désirez installer au sein de votre nouvelle habitation.

Une fois que vos critères sont établis, vous pouvez passer à la prospection en consultant des annonces de terrains à vendre auprès d’une agence immobilière ou des constructeurs de maisons individuelles. Vous avez la possibilité de demander à vos amis pour éviter de payer les commissions des professionnels.

Bien choisir votre constructeur

Lorsque vous décidez de confier la réalisation des travaux de construction de votre maison individuelle, sachez que vous pouvez profiter de plusieurs types de garanties. Il s’agit de la garantie d’achèvement et de remboursement qui couvre l’investissement au début du projet. Dans tous les cas, vous serez toujours gagnant, car soit votre maison sera construite, ou vous serez remboursé en cas de problème sur le plan professionnel chargé des travaux.

Vous aurez d’autres garanties dès réception de votre maison. On peut citer entre autres : la garantie biennale, la garantie décennale et le parfait achèvement des travaux.

Dans le cadre de la construction de votre maison, vous aurez le choix entre trois types de professionnels : le maître d’œuvre, le constructeur immobilier et l’architecte. Ces trois personnes proposent les mêmes services. Ils s’occupent de la totalité du projet. Une fois que la faisabilité du projet est réalisée, ils vous aident dans la conception des plans d’exécution en fonction de vos besoins et vos goûts. Au terme de la construction de votre maison, vous devrez nettoyer le chantier afin de la rendre propre et prête à être intégrée. Concernant les étapes de nettoyage, rendez-vous sur https://www.travaux-professionnels.fr/.

Le gros œuvre

Le gros œuvre commence une fois que les autres étapes sont vérifiées. Il consiste à la mise en place des différents éléments nécessaires pour solidifier et stabilité la structure. L’étude du sol est préalable à la réalisation des travaux. C’est une étape importante, et la durabilité de la maison dépend des caractéristiques du sol de votre terrain. A côté de cette étape, il y a le second œuvre ainsi que les finitions du chantier.

Catégories
Uncategorized

Quelles sont les étapes de la vente d’une maison ?

La vente d’une maison ou d’un appartement peut se faire en plusieurs mois. Il faut bien vous préparer afin que cette dernière puisse se passer sans encombre. D’un côté, vous devez bien préparer votre logement en matière d’aménagement pour que ce dernier soit estimé à sa juste valeur. Pour cela vous devez vous référez au prix affiché sur le marché immobilier pour mettre vos informations à jour.

Définir le projet de vente

La première des choses à faire concernant votre projet de vente est de vous positionner sur le marché de l’immobilier. Prenez les renseignements nécessaires sur les enjeux et analyser-les. Il est possible de vendre votre maison seul ou en passant par une agence immobilière. De toutes les façons, vous devez estimer votre bien afin de connaître son prix sur le marché.

L’estimation immobilière

Pour l’estimation d’un bien immobilier, deux options s’offrent à vous : utilisation des outils en ligne ou faire appel à des professionnels. La deuxième option vous permettra d’avoir une idée plus précise du prix de votre bien sur le marché.

Une fois que vous avez la valeur vénale de votre bien, pensez à la manière dont vous allez procéder à la vente. Si vous optez pour la vente de particulier à particulier, vous devrez attendre plus longtemps avant de trouver un acquéreur. Cette solution est risquée si vous n’avez pas de bonnes connaissances dans le domaine. Vous pouvez agir selon votre rythme et de votre feeling.

Si vous avez besoin d’une solution plus rapide, il est préférable de faire appel à un agent immobilier. Ce dernier dispose des compétences nécessaires pour la réalisation d’une transaction bénéfique. Votre logement sera vendu en un laps de temps dans la mesure où l’agent peut facilement accéder à un réseau d’acheteurs qualifiés.

Mettre en valeur la maison

Dès lors que votre maison est estimée, la prochaine étape consiste à la mettre en valeur afin d’attirer les clients. Pour cela, l’intérieur du logement doit être pris en photos. De nombreux formats d’images sont possibles. Vous pouvez opter pour la prise de photos sous un angle de 360° ou réaliser des visites virtuelles grâce au drone.

Un potentiel acheteur intéressé par votre bien, doit pouvoir se retrouver dans les images proposées. Vous devez alors bien préparer la maison pour mettre toutes les chances de votre côté. Si vous avez décider de vendre votre maison, c’est sans doute parce que vous en avez trouvé une nouvelle, ou alors que vous êtes à la recherche d’une autre habitation répond plus à vos exigences et vos besoins. Pour cela, vous devez tenir compte de quelques critères mentionné sur https://www.immocreation.ch/. Le meilleur moyen de séduire un potentiel acheteur est de passer par le canal d’un home staging. Il s’agit d’une méthode consistant à rendre la maison neutre autant que possible pour que l’acheteur potentiel puisse se projeter dans le bien. Pour cela, enlever toutes vos affaires personnelles. Une fois que vous avez les photos en main, créez votre annonce.

Catégories
Uncategorized

Quelles différences entre une agence immobilière en ligne et classique ?

La majorité des propriétaires bailleurs préfèrent passer par une agence immobilière. Et avec raison puisque plus de la moitié des projets immobiliers sont réalisés grâce à l’agence. Au vu de la multitude d’agence immobilière qui existe, difficile de faire un choix. L’apparition des agences en ligne vient diversifier l’offre.

Qu’est-ce qu’une agence immobilière en ligne ?

Les agences immobilières fonctionnent comme les banques en ligne. La plupart des agences immobilières qui se trouvent en ligne possède un format spécifique. Ce format permet de façon générale une meilleure flexibilité pour les agences en ligne. Elles sont nouvelles dans le secteur de l’immobilier. Cela permettra de facilement mettre un bien en location, et ce, sans le déplacement du propriétaire.

Les mandats de mise en location

A la première rencontre, tout est fait en ligne ou par appel téléphonique. Il n’est pas possible d’effectuer un rendez-vous en agence pour une comparaison avec l’agence traditionnelle. Cela peut paraître troublant de prime à bord, mais le propriétaire gagne plus de temps en évitant de se déplacer à chaque fois pour des rendez-vous en agence. Concernant les mandats de location, les agences immobilières en ligne apportent de l’innovation. Certaines d’entre elles ne marchent qu’aux mandats semi-exclusifs ou exclusifs sans aucun engagement.

Les agences traditionnelles elles fonctionnent uniquement aux mandats exclusifs. L’objectif est de rester lié à l’agence sans passer par une autre sur une période définie. Notez que le mandat sans engagement ou simple est le contraire de l’exclusif. Mais grâce à lui, le propriétaire peut faire appel à d’autres agences immobilières ou bien louer son bien seul.

Concernant le mandat semi-exclusif, il est situé entre les deux autres mandats. Le propriétaire est lié exclusivement avec une agence, mais il peut louer seul s’il le désire.

La transparence

La transparence est un élément critiqué des agences immobilière. Les propriétaires n’ont aucune idée où en sont leur recherche de logement. Ils n’arrivent pas à contacter leur agent immobilier. Les agences immobilières en ligne se vantent d’être différent, car leur format est mieux pensé. Les propriétaires disposent d’un tableau de bord pour déterminer exactement où en leur recherche de locataire en sont. Un gain de temps considérable, vous n’avez plus besoin de vous rendre en agence immobilière et de faire appel à un agent.

Les documents

La digitalisation des documents est un point positif qui varie selon deux types agences d’agences. Les agences traditionnelles sont réputées comme lentes en matière de procédures. Une bonne agence immobilière doit savoir gérer la relation client et pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous sur https://www.tout-immobilier.fr/. Les agences en ligne, tous les documents sont numérisés changent toute la donne. Les mandats de location, les baux et autres documents.

Le prix

Les prix font beaucoup parler d’eux. Ce qui frustre plus le bailleur c’est de passer par une agence immobilière c’est le prix. C’est le principal argument que les agences immobilières en ligne mettent en avant. Les agences traditionnelles appliquent des tarifs strictes.

Catégories
Uncategorized

Pourquoi effectuer une contre visite en immobilier ?

Effectuer une contre visite en immobilier d’un appartement ou d’une maison vous permettra de bénéficier de nombreux avantages avant la réalisation d’un crédit. Que vous envisagiez l’achat d’un immeuble de résidence ou pour une location, il existe des étapes strictes à suivre. L’une d’elles consiste à revisiter l’appartement ou la maison.

En quoi consiste la contre visite ?

La contre visite immobilière est un retour que l’on organise avec des proches ou seul, soit en faisant appel à un professionnel afin de bien vérifier le logement et que les travaux que vous envisagez acheter. Lorsque vous désirez acheter un bien immobilier, vous devez au préalable définir les caractéristiques du bien que vous vouliez selon votre budget, vous repérez les biens ou logements qui répondent plus à vos besoins. Si vous êtes un acquéreur, dès la première visite immobilière, il est possible que vous passiez à côtés d’un détail qui risque de vous être préjudiciable. Pour réduire les risques, il est conseillé d’effectuer une contre visite du bien surtout en compagnie d’un spécialiste avec un professionnel qui vous donnera d’excellentes idées.

Importance de la contre visite 

Elle offre de nombreux avantages. D’une part, elle permet d’avoir l’avis d’une tierce personne sur le bien. La première visite organisée par le vendeur se fait dans le but de le mettre en valeur. Pour cela, la lumière est mise sur les avantages qu’offrent le bien immobilier : piscine, terrasse, et jardin spacieux. Certains travaux ou défauts de l’appartement peuvent vous être cachés de façon volontaire par le vendeur, et ce, après la signature du compromis de vente, des dépenses que vous n’auriez pas prévues.

Une contre visite vous évite de tomber dans le piège et de vérifier différents points, d’inspecter de façon posé l’environnement ou le quartier où est situé le bien et de ne pas prendre de décision émotionnelle.

Faire une contre visite en immobilier avec un professionnel

Effectuer une contre visite de maison avec un proche, c’est bien, mais passer par une agence immobilière c’est encore mieux. Surtout si vous êtes un acquéreur potentiel. Grâce à son expérience dans le domaine immobilier, il saura quels éléments prendre en compte pour bien négocier l’offre d’achat immobilier et trouver un excellent compromis. Lorsque vous faites appel à un agent immobilier, il peut vérifier des détails cruciaux tels que :

  • L’état des murs,
  • La sécurisation et l’accès à l’immeuble,
  • La compatibilité du bien par rapport aux constructions,
  • La faisabilité des travaux,
  • L’état des installations électriques,
  • L’état du sol, de combles et du toit,
  • Les actes administratifs.

Aussi, lorsque le bien vendu est en copropriété, l’agent s’assure de vérifier que les parties communes et la qualité de la durabilité des matériaux utilisés. Si vous désirez vendre votre logement à un particulier, découvrez les démarches à suivre sur https://www.recherche-logement.fr/. Concernant la procédure de contre visite, il est nécessaire qu’elle se déroule dans de bonnes conditions et le respect des étapes spécifiques. Le critère de l’horaire de la visite est déterminant pour la réalisation de la contrevisite.

Catégories
Uncategorized

Les différentes étapes de réalisation d’un garage

Le garage présente un avantage considérable pour le logement. Sa première fonction est d’accueillir le véhicule, mais de recevoir du matériel de bricolage et de jardinage. Il est possible d’associer votre garage à un espace de stockage. Si vous avez un projet pour la construction de votre garage, il est important d’avoir les connaissances solides en matière de bricolage. Pour cela, commencer par élaborer un plan pour visualiser la faisabilité du projet. Par la suite, vous devez envisager les différentes contraintes avant le début de la construction.

Faire un état des lieux

La première étape d’un projet de construction de garage est la réalisation d’un état des lieux. L’étude menée vous permettra en tant que propriétaire d’associer le besoin à la réalité sur le terrain. Vous serez capable d’évaluer la faisabilité du projet. Les besoins varient d’une personne à l’autre et le garage est destiné à accueillir les voitures selon l’espace. 

Mise à part, l’état des lieux du garage vous permettra de connaître les caractéristiques du lieu d’implantation. Il est important de connaître les différentes obligations. Vous devez avoir connaissance de la superficie de votre garage au terme de cette étape.

Déterminer l’étendue de votre garage

La taille du garage dépend de ce que vous désirez en faire. À ce sujet, vous disposez d’une faible marge de manœuvre et d’un faible espace. En ayant un vaste périmètre, vous aurez la possibilité de donner plusieurs fonctions à votre garage.

Un garage destiné à accueillir un seul véhicule doit mesurer au minimum 15 m². Vous avez la possibilité d’avoir une superficie allant jusqu’à 20 m², et si vous souhaitez vous déplacer aisément dans votre garage cela risque augmente le confort.

Avec une superficie de 40 m², vous pourrez exploiter votre garage autrement. Il vous sera possible d’installer une seule voiture, mais à la place de l’autre, aménagez un espace de rangement. Vous pouvez également aménager l’espace restant pour instaurer une activité autre.

Choisir la porte de votre garage

Dans l’élaboration de votre plan, il convient de définir les équipements que vous devrez installer dans votre garage. La porte est l’un des principaux éléments importants qui donnent du caractère à ce lieu. Le choix d’une porte enroulable permet d’économiser de l’espace, car la porte va se placer au plafond tout comme la sectionnelle. Cette porte est également disponible avec un modèle qui se fixe au mur latéral au moment de l’ouverture. Et concernant la porte battante, ses vantaux peuvent s’ouvrir soit vers l’extérieur ou l’intérieur.

Le choix du matériau de construction dépend du budget et du niveau de sécurité. Et parlant du budget, le montant à dépenser dépend de la surface de votre garage. Une fois que le chantier sera terminé, vous devrez le nettoyer, et pour savoir comment vous y prendre, découvrez-en plus sur https://www.mamaisonmonbudget.be/.

Notez que certaines règles régissant la construction d’un garage doivent être considérées. Ces informations sont mises à votre disposition auprès de la mairie de votre localité. Elles peuvent concerner les limites relatives à la hauteur sous plafond.

Catégories
Uncategorized

Copropriété sans syndic : ce qu’il faut savoir

Une copropriété doit fonctionner avec un syndicat, il s’agit d’une obligation légale. Mais il peut arriver qu’il n’y ait pas d’autres possibilités. Selon le contexte, il est possible qu’une copropriété fonctionne sans syndic.

Dans quelles circonstances une copropriété peut fonctionner sans syndic ?

D’après la loi du 10 juillet 1965 impose la présence d’un syndic au sein de toutes les copropriétés. Les professionnels peuvent prendre la responsabilité juridique pour la gestion comptable. Cette solution a vu le jour suite à l’insatisfaction des clients provoquées par manque de transparence des syndic traditionnels. Grâce au gestionnaire de la copropriété s’appuyant sur le numérique pour automatiser les processus métiers, les copropriétés trouveront aisément leur compte. Le gestionnaire s’occupe de réinventer le métier de président de syndic et désire qu’il devienne le moteur de l’assemblée.

Il est possible qu’une copropriété fonctionne sans syndic dans certaines situations :

  • Le syndic se trouve dans l’incapacité d’exercer ses missions à cause d’une maladie, le décès, ou d’accident,
  • Le non-renouvellement du syndic suite à la fin de son mandat et aucune assemblée générale n’a été instaurée pour en choisir un nouveau.
  • Les copropriétaires n’ont pas retenu de syndic au cours de l’assemblée générale.

Les conséquences que peut entraîner l’absence d’un syndic

D’un point de vue légal, une copropriété ne fonctionner sans syndic. Cela peur entraîner de lourdes conséquences, mais également des problèmes :

  • Suspension des ventes au sein de la copropriété puisque pour mettre un bien en vente, le syndic doit fournir un bilan comptable. Le document est exigé par l’officier public. Mais il peut procédée à l’immatriculation conformément à l’article L711-5 du Code de la construction et de l’habitation.
  • La défaillance ou l’absence d’un syndic peut entraîner des problèmes au niveau de la gestion de l’immeuble. Le rôle du syndic est de réaliser les démarches administratives, le suivi comptable, et se charge de l’entretien de l’immeuble et les parties communes.
  • Les travaux non réalisés.

Pour faire face à l’absence de syndic de copropriété, il faut tout faire dans les règles en suivant la procédure. Les copropriétaires peuvent prendre contact avec un professionnel du droit et saisir le président du tribunal judiciaire. Ce dernier désignera un administrateur provisoire par ordonnance. Notez qu’un habitant faisant partie d’un syndic a le droit d’entreprendre certains travaux comme la pose des fenêtres. Et à ce propos, https://www.habitat-malin.fr/ vous en dit plus concernant le style d’ouverture proposé.

Le syndic bénévole : une solution de secours

Le syndic bénévole est une solution pour une copropriété ne disposant pas d’un syndic. Il est moins coûteux et pour cause, il ne reçoit aucun salaire ce qui n’est pas le cas pour le syndic. Le syndic bénévole est désigné par l’assemblée générale par les copropriétaires. Ce dernier doit ouvrir un compte bancaire au nom du syndicat, de souscrire aux assurances et de récupérer les archives de la copropriété.

La présence de ce dernier permet aux copropriétaires d’assurer les missions de syndic et le bénévole reste l’élu pendant l’assemblée générale.

Catégories
Uncategorized

Les avantages de réaliser un investissement immobilier neuf 

Un investissement locatif immobilier neuf doit se préparer à l’avance. Les sommes investies sont colossales et les erreurs peuvent faire tomber le projet à l’eau. Il convient d’étudier certains points pour optimiser votre investissement locatif immobilier neuf tels que la rentabilité locative, l’emplacement et la demande locative. Investir dans le neuf vous donne accès à certains dispositifs de défiscalisation pour vous aider à économiser vos impôts.

Importance de l’investissement immobilier dans le neuf

Le fait d’investir dans le neuf offre différents avantages qu’il est nécessaire de détailler :

Un bien à votre image

Si vous investissez dans une maison qui n’est pas encore sorti de terre, alors vous allez pouvoir la construire à votre image. Même s’il s’agit d’un investissement locatif neuf, vous ne savez pas de quoi demain est fait, et vous pourriez l’occuper un jour.  Posséder une maison ou un appartement construit à votre image, et fonctionnel vous permettra de mieux le personnaliser.

Les frais d’acquisition réduit pour un investissement immobilier neuf

Les frais de notaire sont réduits si vous investissez dans le neuf. Ils varient entre 2 et 3 % dans un programme neuf et de 8 % dans l’ancien. Mais il faut tenir compte de la TVA dans le neuf.

Un investissement locatif neuf vous donnera des garanties

Un investissement immobilier dans le neuf vous donne des garanties sur la construction pendant une 10 ans. Le constructeur doit souscrire obligatoirement à une garantie décennale. Les garanties permettront de percevoir une indemnisation en cas de défauts après la livraison du chantier.

Le confort

Si le choix de votre investissement porte sur le neuf, vous aurez un logement qui respecte les normes techniques, de matériaux et de chauffage. Cela vous permet d’avoir un bien neuf de qualité à proposer à vos locataires et de louer plus cher que les autres biens plus anciens.

Les constructeurs sont soumis à des règles écologiques strictes et la norme bbc vous permet d’apporter un réel confort.

Un bon emplacement pour un investissement neuf

Lorsque vous louez un bien meublé, la première des choses à vérifier, c’est l’emplacement. Une bonne connaissance du secteur et son marché vous permet de connaître votre clientèle cible et de savoir s’il y a de la demande locative.

L’acquisition d’un bien immobilier se fait en plusieurs étapes et pour en savoir plus, visitez le site https://www.pikadom.fr.

Si vous vous retrouvez avec de la vacance locative, vous réduirez considérablement votre rentabilité. Afin de réaliser un bon investissement locatif neuf, vous devez bien comparer le prix d’un logement neuf, vous devez effectuer une comparaison du prix du bien que vous souhaitiez acquérir par rapport aux autres offres. Une bonne affaire se conclu à l’achat et non au moment de la revente.

Sachez vous entourer

L’investissement immobilier dans le neuf récent vous demandera de choisir un professionnel afin de réaliser votre bien. Vous devrez contrôler le sérieux de ce dernier, mais également sa santé financière ainsi que sa réputation. Il est vrai que le choix d’une entreprise vous apportera de la sécurité financière.

Catégories
Uncategorized

Comment se déroule l’estimation d’un appartement ?

L’estimation d’un bien immobilier est une étude qui permet la mise en valeur des caractéristiques du logement. Elle permet de déterminer le prix réel en se basant sur le cours du marché de l’immobilier. Bien que vous ne soyez pas obligé de procéder à l’estimation de votre appartement pour sa vente. Il est tout de même préférable de le faire, car connaître la valeur de votre bien permettra de mieux le vendre. Cela vous permettre de ne pas surestimer, encore moins sous-estimer votre bien lors de la vente.

Analyse des documents

Pour l’estimation de votre appartement, vous devez établir un contrat avec un professionnel immobilier ou un officier public. Vous pouvez faire appel à une agence immobilière pour la réalisation de cette étape. Le contrat vous donne exactement les étapes à suivre pour estimer votre bien. Il va également indiquer le délai que vous avez pour le montage de votre dossier pour l’investigation. De cette façon, vous aurez le tarif de ses honoraires. Sans la présence des documents ci-après, vous ne pourrez pas réussir l’estimation de votre appartement :

  • Vous devez fournir le titre de propriété et les documents relatifs à la construction tels quel le plan ou l’acte de servitude. Vous devez y ajouter les documents relatifs à l’occupation des sols, la taxe d’habitation, l’assurance et la taxe foncière.
  • Ajoutez le résultat des différents diagnostics immobiliers ainsi que les factures relatives aux travaux déjà effectués. Il peut s’agir de la peinture, le réseau électrique et l’isolation. Si vous envisagez de réaliser d’autres travaux, mentionnez cela. Et dans ce cas, vous devrez remettre le devis et la date prévue pour l’exécution des travaux.

Descente sur le terrain

L’agent immobilier réalise l’estimation en procédant à la visite de l’appartement. Il se réfère aux documents que vous lui remettez. C’est l’occasion pour lui de vérifier les informations concernant les travaux effectués et les surfaces au sol. Vous avez intérêt à fournir les informations nécessaires et ne rien omettre. Au cours de la visite, il analyse les données techniques relatives à la construction. Il va s’assurer que l’habitation soit conforme à l’égard des normes en vigueur. Pour analyser l’environnement, l’agent immobilier va considérer la localisation du bâtiment. Ce dernier évalue la position du bien par rapport au centre-ville, la proximité des commerces, des établissements scolaires ainsi que les caractéristiques du quartier où le bien est situé. Pour en savoir plus sur les avantages de passer par une agence immobilière, rendez-vous sur https://www.vendresamaison.eu/.

Les différentes méthodes d’évaluation

Avec les données reçues et les études menées, l’agent immobilier se doit de choisir une méthode comparative pour les prochaines démarches. Quatre méthodes s’offrent à lui :

  • La méthode comparative : l’agent s’appuie sur des exemples de transactions effectuées sur les appartements d’une certaine catégorie que le vôtre pour la détermination du prix,
  • La méthode locative : la fixation du prix est faite en fonction de la valeur locative du bien et l’éventuel rendement locatif que cela peut générer.
Catégories
Uncategorized

Comment éviter les cambriolages pendant les vacances ?

L’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales rattaché au ministère de l’intérieur, communique sur la montée croissante du nombre de cambriolages dans les résidences principales durant l’hiver.

Anticipez avec votre assurance

Pour prendre vos vacances sereinement, il est important de bien vérifier votre contrat d’assurance habitation. Les conditions ainsi que les modalités d’indemnisation en cas d’accident, mais surtout de cambriolage varient d’un assureur à un autre. Si vous avez un quelconque doute, n’hésitez pas à demander à votre assureur de mieux vous expliquer. Si la couverture à laquelle vous avez souscrite est insuffisante, comparer les assureurs et les contrats afin de trouver celui qui couvrira au mieux votre maison à un bon prix. Montez votre dossier avec des photos et des factures de tous vos biens. Cela facilitera les démarches au moment de l’indemnisation. Pour des objets tels que les bijoux achetés sans facture, il est conseillé de les faire estimer chez un bijoutier.

Sécurisez tous les accès

Avant de fermer votre porte centrale et de partir à la mer ou ailleurs, faites le tour en vous mettant à la place du cambrioleur. Cela vous permettra de vérifier la robustesse de chaque accès. En majorité, les cambrioleurs préfèrent la porte arrière ou une fenêtre mal fermée. Il est conseillé pour une porte moins visible depuis la route d’installer une porte blindée et une serrure à trois points. Mais également de renforcer la sécurité des fenêtres situées au rez-de-chaussée en les remplaçant par exemple par des vitres anti-effractions.

Inscrivez-vous à l’opération vacances tranquilles

Depuis des années déjà, le ministère de l’intérieur fait de la sécurité des logements principaux une bataille, mais aussi les préfectures de police qui s’attaquent à ce fléau qui entache vos vacances. Il suffit de signaler que vous ne serez pas là auprès de la préfecture de police en remplissant le formulaire qui vous sera proposé. N’hésitez pas à les informer si vous décidez de rentrer de façon prématurée afin d’éviter une confusion.

Restez vigilant

Pour éviter que votre logement ne se fasse cambrioler, évitez de le confier à des étrangers et ne communiquez pas cette information sur les réseaux sociaux. D’après l’ONDRPP, près de la moitié des cambrioleurs utilisent les réseaux sociaux pour organiser l’effraction des logements. Cela peut paraître logique alors que plusieurs personnes postent des photos de leurs vacances sur internet. Limitez l’accès à votre compte Facebook à vos amis exclusivement et de patienter jusqu’à votre retour. Comme option de sécurité, vous pouvez faire installer une caméra de vidéosurveillance sans fil, et pour en connaître les raisons, rendez-vous https://www.maisonetobjets.be/.

Informer le voisinage

Plus de la moitié des Français prennent leur congé en été. Les villes sont vides et les cambrioleurs profitent pour dévaliser les résidences principales. En informant vos voisins, ils seront plus vigilants en cas de rôdeurs dans les alentours de votre maison. Si les voisins aperçoivent de la lumière, ou une fenêtre ouverte, ils pourront vérifier et agir rapidement. Vous pouvez leur laisser la clé de votre boîte aux lettres.